dimanche 27 novembre 2011

Le pilote à l'edelweiss.

Voilà, le nouvel album est fini et va bientôt partir à l'impression, rendez-vous le 18 janvier!
Il sera édité une version luxe et limitée en impression métal, comme pour Pinup Wings 2.

16 commentaires:

Corentin de Nantes a dit…

Argh ! Encore 1 mois et demi à attendre !

Combien de tomes prévus pour cette nouvelle série, déjà ?

Anonyme a dit…

je ne suis pas fan de la periode 14-18 , mais je crois que je vais changer d 'avis

Anonyme a dit…

Romain, ou pourra-t-on acheter l'édition limité de ta nouvelle bd? Je sens que je vais beaucoup aimer, comme pour le grand duc. Mon seul regret pour wulf, c'est que l'histoire se soit arrètée. Et de ne pas le voir au commande d'un ME 262...ou soyons fou d'un Go 229 Mais bravo tout de même j'ai adoré

Exowings a dit…

Encore du caviar pour les yeux en perspective. Je ne suis pas non plus un grand connaisseur de cette période, mais tes dessins toujours très immersifs vont certainement me faire changer d'avis !

Bravo!

Anonyme a dit…

Gaëtan

D'accord plus d'un an patienté mais quand on voit le travail on ne peut que s'incliner devant la précision du dessin

Anonyme a dit…

Je suis très impatiente également... Vivement le 18 Janvier

Vincent 13 a dit…

Je suis toujours effaré par le nombre impressionnant de petits details que tu arrives à inclure dans une image !
Plis de la toile, Rayons derrière le flasque de roue, Taches d'huile, cylindres en rotation, le moindre rivet...
Sans compter sur la vue de la tranchée, les uniformes, les armes plus ou moins "bricolées", tout y est ! Tu travailles au microscope, maintenant ?
J'y retrouve avec plaisir un univers façon L.& F. Funcken, auteurs de bouquins passionnants sur les soldats de cette époque !
J'attendrai jusqu'au 20 janvier, c'est ma fete...
Bravo, super boulot, keep going !

Jérôme a dit…

Superbe ! Par contre je voulais réserver la version luxe sur le shop paquet et ça ne fonctionne pas, normal ???

Mehdi a dit…

Bonjour, Romain.

En lisant le titre, je me suis mis à fredonner un couplet de " Valentine ", chantée à l'époque par Maurice Chevalier :

" Elle avait des tout petits petons, Valentine, Valentine
Elle avait des tout petits tétons
Que je tâtais à tâtons, Ton ton tontaine
Elle avait un tout petit menton, Valentine, Valentine
Outre ses petits petons ses petits tétons son petit menton
Elle était frisée comme un mouton "

Ta couverte est magnifique à plus d'un titre!!!! Même si tes " Poilus " sont un peu brouillons, la composition est sublime!!!!! Vivement 2012! Avec ton album et la sortie du film " Red Tails ", la nouvelle année commencera en fanfare!

Tu mérites, amplement, de prendre quelques jours de congé pour les fêtes de fin d'année. J'espère que tu y auras droit!

Au plaisir de rêver au travers de tes planches.

Bonne journée, Romain.

remylie a dit…

éééh j'ai reconnu papy Hubert dans la tranchée tellement c'est réel !!

Flying Sergeant Alex a dit…

1 mois ! Yaaaaaaaaaaaaaaaaahhhh !!!

Jull a dit…

Superbe maquette pour cette couverture! :)

Anonyme a dit…

Bonjour,
couverture superbe , à l'image des ouvrages précédents. Merci de vous consacrer pleinement cette fois à l'aviation française, Normandie-Niémen vous attend! Vous avez eu la gentillesse récemment de consacrer quelques mots gentils à mon fils qui vous avait adressé un dessin de Corsair. Nous serons tous deux à Angoulême pour faire dédicacer ce 14/18, à bientôt.
Bruno et Arnaud

Putois a dit…

je présume que tu va nous sortir encore une pulpeuse demoiselle avec le décolleté qui va bien vieux canailloux ;)
Aller je table sur une infirmière :)

Je ne me fait aucun soucis sur la qualité de l'album ...
;)
Combien d'exemplaires le TL ?

Gatrasz a dit…

C'est fou, j'ai l'impression que ça va extrêmement vite...quoique je ne m'en plains pas ! :)

(@Anonyme/Bruno et Arnaud : Normandie-Niémen, il y a déjà 2 ou même 3 séries BD en cours de parution dessus...avec plus ou moins d'inspiration d'ailleurs, selon moi en tout cas. Alors, une version de cette qualité aurait intérêt à sortir un peu plus tard)

Anonyme a dit…

Le dessin est époustouflant , précis, (hyper)réaliste (rendu des revétements toilés, aérofreins du Sopwith Strutter…). Le scénario est plus élaboré (mystérieux ? ) que celui de la série précédente : vivement la suite !
Les anecdotes authentiques émaillent le récit : suicide du plote abattu qui ne peut bénéficier de parachute, dépôt d’agent (en brusseleer, pachacroute: fainéant)derrière les lignes, vénération pour des as souvent imbuvables, récupération de trophées d’avions abattus…
Malheureusement quelques anachronismes sont à relever !
Trois faits corroborent le cadre temporel de l’histoire : 1917.
Le char Schneider CA1 a connu ses premiers combats le 16 avril 1917 à Berry-au-Bac (chemin des Dames). L’Abatros DV fut livré aux unités en mai 1917 et entra en action en juillet. Le Bréguet 14 date du début 1917. Ces observations permettent de situer le début du récit à la fin de l’été 1917.
Or, à ce moment, l’ecadrille des Cigognes n’utilisait plus les Nieuport 17, moins performants. Elle avait reçu ses premiers Spad VII dès septembre 1916 et, en avril 1917, la conversion sur cet appareil était complète, donc avant le temps du récit. Notons que son nom N3 ne fut changé en SPA3 qu’en octobre 1917 !
Un autre téléscopage temporel, encore plus évident, concerne le bombardement de Paris par le canon de marine « Lange Frederick », nommé erronément « Grosse Bertha » par les Parisiens.Les tirs, d’une distance de 120km, se sont déroulés entre le 23 mars et le 9 août 1918, et non en 1917.