mercredi 11 novembre 2009

Le Grand duc dans Paris...

10 commentaires:

Max le Rouge a dit…

Ah il est aussi à Paris !
Parce que moi il y a déjà un moment que je l'ai lu en province.

Non, plus sérieusement, en lisant l'histoire de Lilya, je me suis penché d'un peu plus près sur celle de Lydia Litvak ( ou lily). Deux livres :
-La rose blanche de stalingrad
-Les sorcières de la nuit

Sinon, je n'ai pas réussi à trouver le nom du pilote qui a inspiré Wulf...

Vincent 13 a dit…

Si je ne me trompe pas, Ernst Schaefer est present dans l'excellent "bataille dans le ciel d'Allemagne", l'histoire du JG300.
Il y a meme une photo de lui et sa casquette ne porte pas l'aigle Hitlerien.
Pour protester contre l'internement de son Père, il decida de ne pas le porter.
Romain, si tu veux nous conter la suite...

Max le Rouge a dit…

Bonsoir,

J'ai fait une petite recherche sur Ernst Shaefer et je suis tombé (entre autre) sur cette page:

http://www.bdtheque.com/main.php?bdid=7763&action=6

Si on y dit tout plein de bonnes choses sur Romain, on y trouve aussi de moins bonnes sur le Grand Duc.
Critiques (positives et négatives) permettent aussi d'avancer.

Moi en tout cas je reste grand fan

psTBM a dit…

Bravo pour le Grand duc que j'ai découvert aujourd'hui dans une librairie de Tarbes. Histoire orginale et graphisme magnifique et avions réalistes. Avant le 219 était un vilain avion à croix gammé... On découvre un avion extraordinaire ! Vivement la suite !

Pifou a dit…

Magnifique affiche, j'aimerai bien en avoir une

pascal eudes a dit…

Le deuxième tome du Grand Duc est une réussite. Les avions de Romain sentent l'huile, la terre, ils sont à la fois glacés et brulants d'un moteur poussé au-delà des limites. Mettre en présence deux pilotes antagonistes, un pilote antinazi et une amazone russe c'est l'assurance d'avoir un cocktail explosif.
Les ambiances de lever du jour, ces matins calmes avant la tempête vibrent. Ces lumières me rappellent certains vols en Robin/pipper :-)
Je verrai bien une adaptation au cinéma ...
Le scénario s'en rapproche au niveau de la structure.
Je dis un très grand bravo.

Camille (et Roland) a dit…

Super Romain de voir ton affiche dans Paris! J'ai réussi a draguer un affichiste pour qu'il me file ton affiche! Et maintenant, elle est accrochée chez nous. Tu n'as plus qu'a passer prendre un verre à la maison pour signer dessus. Avec plaisir, comme toujours. je t'embrasse, et continue, ne change rien.

Anonyme a dit…

Vraiment superbe ce tome 2, j'adore les Lancaster sur Dresde ... mais j'ai l'impression que Wulf va revenir à 100% du coté du chancelier. Vivement la suite !

Pfeil28 a dit…

Le tome 1 était superbe, le tome 2 transforme l'essai! Avec Romain les avions volent, on a envie de les voir bouger, dans cette ambiance ombre et lumière qu'il sait si bien rendre. Si certains personnages sont devenus un peu lourds, l'excellence du dessin gomme tout le reste.
Tiens, une question : beaucoup de BD aéro en ce moment (Faucon du Désert, Ciel en ruine, Umberto Prizzi...). Pourquoi toujours des héros de l'axe, jamais des alliés? Intéressant, non?

Anonyme a dit…

Le Grand Duc est incontestablement un magnifique album, toutefois je vais émettre un commentaire légèrement critique (mais c'est parce que l'ouvrage approche de la perfection) : page 6 il est peu crédible qu'un D9 ne puisse échapper à des La5, même à basse altitude et même piloté par un novice ...
En outre passer du La5 au P39 n'était pas vraiment une promotion (page 35) !
Par contre j'ai bien apprécié le Siebel 204 de la page 43, voici un oiseau qu'on ne voit guère dans les BD.
Bravo Romain, continuez ...
BaronVert