mercredi 6 février 2008

Pilotes au paradis

Le blog n'a pas été mis à jour cette semaine car j'étais tout simplement... en vacances!

Fini la grisaille parisienne et les bouchons, go to les Maldives...

Comme un bonheur n'arrive jamais seul, la dernière partie du voyage s'est effectuée en Twin Otter version hydravion, pour rejoindre une île paradisiaque sur l'atoll de "Faafu".
Le De Havilland Canada DHC-6 "Twin Otter" est un avion robuste qui, si on l'a bien en main, peut être posé sur une piste de la longueur d'un terrain de foot (dixit mon propre père, qui a 1300 heures de vol sur cette machine, en version roues).
Tout commence à l'aéroport de Malé dans la zone réservée aux hydravions. Le plus impresionnant avec ces machines, ce sont les créneaux...










Vu depuis l'avion, le tarmac est bien optimisé! Comptez les flotteurs, il y a 5 avions d'affilée, et ce n'est qu' 1/4 de la flotte de la compagnie Maldivian Air Taxi.










Alignés, prêts au décollage!












Le vol est sans histoires, mais la vue depuis le hublot donne déjà envie de plonger.










Vue depuis le bureau. Quand certains pilotes ne jurent que par leur dernier GPS/pilote-automatique, certains volent à l'ancienne et... pieds nus!

















En dernier virage sur l'atoll de "Faafu", perdu dans l'Océan Indien. On devine L'île/hôtel au fond.









Une fois amerri, l'hydravion vient s'accrocher à un ponton flottant.










Le petit bâteau venu nous chercher s'éloigne à peine que déjà la turbine droite est remise en route pour le départ.











Le plus dur reste à venir... faire un choix:
On plonge au milieu des poissons perroquet ou on sirote un cocktail en bronzant?

5 commentaires:

Pilot'22 a dit…

Ca donne envie !
Si tu as de belles photos aériennes (Maldives ou autre d'ailleurs), n'hésites pas à les proposer à Benoît : http://www.survoldefrance.fr

;-)

François a dit…

Salut Romain,

Ah le Twin!!! Un avion qui laisse des souvenirs impérissables pour ceux qui le pilotent : soit on le déteste soit on l'adore. J'ai fait parti de la seconde catégorie pendant quelques années quand j'étais dans le transport militaire.Ce n'était pas le même décor que les Maldives (quoique c'était surtout sous le soleil égyptien) et c'était plutôt en utilisant des roues sur la terre ferme. Mais l'hydraviation est aussi une expérience fantastique (je l'avais pratiquée sur Piper à Biscarosse et c'est une discipline qui exige beaucoup de rigueur, surtout quand la puissance moteur n'est pas au RDV).
Toutes mes félicitations pour ce blog et surtout pour tes oeuvres graphiques.
A une époque plus lointaine, je me suis posé la même question que toi, à choisir entre la BD et l'aviation en guise de métier (c'est un grand mot, car quand on exerce sa passion, peut on parler de métier?). J'ai finalement choisi le chemin inverse (en suivant les traces de ton père?) et ai piloté pendant quelques années des Transall, Casa Cn 235 et DHC 6. Mais malheureusement, je n'ai pas continué à dessiner pendant mes W.E. Alors j'apprécie d'autant plus ce que tu fais et t'en félicite encore.
Bonne continuation et offre nous encore plein de superbes dessins.
François
PS : Et pourquoi pas, RDV sur un terrain d'aviation en région parisienne?

domino a dit…

Superbe voyage ! J'espère que "l'atterissage" dans tous les sens du terme, n'est pas trop trop dur ???

Nous, c'est simple, on a mis facilement un mois pour s'en remettre et deux ans après on en parle encore comme si c'était hier !!

On a qu'une hâte, c'est repartir, dès qu'on trouve quelqu'un pour héberger les héritiers...

A ce sujet, A vot' bon coeur m'sieurs-dames ;-)

Romain a dit…

c'est vrai que le retour à la vie normale est un peu viril...

Pour que la transition se fasse en douceur, je suis en train de réaliser une pin-up qui trempe son pied dans le lagon...
ça sera éditée en affiche luxe chez Graff production, à Bruxelles.

Filidauro Lemaire a dit…

Salut Romain,

Je suis un des 'Pilotes du paradis' comme tu dis, et l'heureux proprietaire d'un des tes super dessins de la pin up sur l'hydravion .

Si un jour je m'y mets et que j'ecris un scenario pour une aventure Maldivienne c'est certainement a toi que je le presenterai en premier...

A bientot peut-etre !